L'adoption en ColombiePrésentation APAECActualité des délégations régionalesActions APAECA découvrir...

 
Actions APAEC
Publié le 16-03-2014

Résumé de la course 2014


Source : www.apaec.org  ( tous droits réservés )


 Options :  

Un semi-marathon pour les enfants de Cali – Dixième édition – 2014

Chers amis,

Dimanche 2 mars, s’est déroulée la dixième édition de notre opération « Un semi-marathon pour les enfants de Cali »

45 personnes s’étaient inscrites pour parcourir les 21 km dans la capitale, avec le maillot jaune, bleu et rouge frappé du logo de la fondation Lideres constructores de paz. Des Français, des Colombiens, des Franco-Colombiens (ou Colombo-Fran-cés !), des Espagnols, et même des Allemands !

Comme les années précédentes, nous avons pu bénéficier d’un stand au Parc Floral octroyé par ASO,  l’organisateur de la course, sans aucune contrepartie financière, les deux jours précédant l’épreuve, afin de faire connaître cette action et de distribuer les maillots aux sportifs souhaitant s’engager à nos côtés.

En échange, le jour de la course, nos bénévoles ont assuré une animation musicale au croisement de l’avenue Daumesnil et de la rue de Rambouillet, dans le XIIe arrondissement. Merci à EFA 77 qui cette année encore nous a prêté la sono, il ne restait donc qu’à louer le générateur pour la brancher dessus. Valérie Fignon, marraine de cette opération, était bien sûr présente. Un grand merci aux bénévoles qui ont monté les deux stands et assuré une présence ou une animation avant et pendant la course.

Et les 31 premiers inscrits se sont retrouvés après la course dans le 19e arrondissement, chez Esperanza, au restaurant Múkura (82, Rue Rébéval). Esperanza avait préparé un délicieux repas, avec de savants mélanges de saveurs, toutes venues de Colombie et des jus de fruits à partir de fruits frais. Une adresse que l'on peut conseiller. Attention, Il est prudent de réserver (01 42 49 34 05).

La collecte de dons est toujours en cours, n’hésitez pas à faire suivre ce fichier à vos contacts, cette opération est festive et sportive, mais a également pour but de soutenir la fondation Lideres constructores de paz. 100 % des dons collectés sont envoyés en Colombie par l’Apaec. Aucun frais de fonctionnement n’est prélevé. Votre don donne droit à une déduction fiscale de 66% sur votre prochaine déclaration de revenus.


 


Le stand au Parc Floral de Vincennes (vendredi 28 février et samedi 1er mars). Merci à Jean, Aurélien, Bernard, Olivier et Vincent pour leur active participation.

Quelques coureurs avant le départ à 10 heures, le dimanche 2 mars, à Vincennes.

Ce dimanche 2 mars, Jesús, Julien, Jean, Patrick, Vincent, Julien et Odile se sont activés de bon matin. Avant même le départ de la course, le stand est monté, la sono branchée sur le générateur, et les premiers adultes et enfants arrivent. Valérie, marraine de l’opération est déjà présente.

 Vous pouvez encore participer !

Lideres constructores de paz est une association laïque et indépendante, qui s’adresse à des enfants et des jeunes travaillant dans la rue et courant le risque d’y habiter ou d’être définitivement déscolarisés dans la ville de Cali, en Colombie.

Elle aide à scolariser, former, socialiser, soigner, appuyer socialement et psychologiquement plus de 60 jeunes de 7 à 18 ans dans le cadre d’un projet social qui a pour but de les éloigner de la rue. Elle offre également un programme de stimulation à un groupe de bébés du bidonville voisin et aide leur mère à mieux comprendre le développement de leurs enfants. Elle offre aussi des bourses d’études après le bac.

Si vous souhaitez en savoir plus ou soutenir cette structure, contactez Guylaine Perez : perezandco@aol.com

Valérie Fignon est la marraine de cette opération

« J’ai choisi de soutenir cette structure qui œuvre en Colombie, pays que j’ai eu la chance de visiter, car elle vient en aide à des jeunes, en leur donnant les moyens d’envisager un autre futur que celui auquel ils se seraient peut-être résignés, par manque d’opportunités et d’ouverture sur le monde. Elle ne fait pas d’assistanat, mais impulse, ne choisit pas pour eux mais leur donne les moyens de choisir, en mettant l’accent sur l’école et la formation. »

Vous avez peut-être lu « Laurent » (Ed. Grasset), le témoignage de Valérie Fignon, et si ce n'est pas le cas, quelle que soit votre génération, ce patronyme évoque forcément pour une silhouette blonde, longiligne, les lunettes rondes vissées sur le nez, se battant comme un beau diable sur les routes du Tour de France dans les années 80… mais aussi peut-être, 25 ans plus tard, la lutte acharnée d'un champion contre la maladie.

Dans quelques mois, Fabien Onteniente fera revivre les fameuses huit secondes qu'il lui aura manquées en 1989 pour remporter, pour la troisième fois de sa carrière, la reine des épreuves… et le reste, dans un téléfilm qui sera diffusé sur France 2.

Séduite par ce pays qu'elle a découvert en 2012, sur les traces de son mari qui lui avait confié avoir adoré courir là-bas, elle a même alors été interviewée par une radio locale à Bogotá à son sujet. Il faut dire que sur place, le souvenir de Laurent est resté vivace et son nom arrive rapidement quand les Colombiens, férus de cyclisme, citent des symboles de la France !

Valérie a été sensible à l'action menée par les leaders de paix à Cali : des éducateurs et des bénévoles qui  guident vers un nouveau chemin des enfants et des jeunes, égarés dans les  méandres d'une vie qui s'étire dans la rue, à vendre des cigarettes, à laver des pare-brises, à faire des pirouettes ou simplement la manche, aux carrefours de la métropole. Un nouveau chemin rempli d'embûches, car il faut faire comprendre aux parents que leurs enfants ne doivent plus subvenir à l'économie familiale par le travail infantile, stimuler les enfants pour retrouver le chemin de l'école et y rester, année après année, trouver des solutions, au cas par cas, pour que chaque enfant puisse vivre une enfance, presque normale.

Notre marraine de cœur a été présente pour encourager nos coureurs sur la course, et a partagé le repas d'après l'épreuve.

Sous sa bonne étoile, cette dixième édition est déjà bien partie !                                        

 Guylaine Perez

 Options :