L'adoption en ColombiePrésentation APAECActualité des délégations régionalesActions APAECA découvrir...

 
Actualité des délégations régionales
Publié le 04-07-2011

Pique-nique APAEC au Pays Basque le 26 Juin 2011


Source : www.apaec.org  ( tous droits réservés )


 Options :  

PAU : CHAUD ! (CHAUD PAU ?)



C’était « La fièvre monte à El Pao » (prononciation locale de Pau) ce dernier dimanche de juin. En effet, l’un des principaux acteurs du film, le thermomètre, avait dépassé le niveau des 40èmes rugissants sur l’échelle Celsius !
Heureusement, Daniel Vidou (en liaison directe avec Monsieur Météo pendant les 2 semaines précédant la manifestation) avait eu la bonne idée de nous mener au col de Marie-Blanque, à 1035 mètres au-dessus de la vallée d’Ossau. Paysage magnifique de montagnes des Pyrénées (vous êtes mes amours !), chaleur respirable grâce à l’altitude, grand pâturage où Daniel avait ménagé un espace à l’écart des déjections bovines (Jean, mon ami, c’était juste pour te faire enrager que j’ai dit que l’environnement était de type « bouseux » !), tout était réuni pour faire de ce premier pique-nique de l’ère Vidou un vrai succès.

Un drapeau colombien « planté » dans la voiture de Daniel garée au bord de la route (prémisses du prochain tour de France ?) indiquait l’endroit aux familles qui étaient venues partager le déjeuner et l’après-midi.

Contrairement aux autres pique-niques, beaucoup plus de familles adoptives avec leurs enfants (de tous âges, du tout petit récemment arrivé aux adolescents venus taper la balle, et même la belle Sophie d’Ibagué dans une de ses dernières sorties publiques avant son prochain accouchement, l’APAEC 3ème génération est en route) que de postulants.

Une bonne quarantaine de personnes, dont une vingtaine d’enfants, de la bonne humeur, des adresses, des conseils, des tuyaux échangés, des jeux de balle, un jeu de quilles finnois avec arbitre expérimenté, une pêche aux têtards dans le petit torrent voisin avec gamins trempés pour glissade intempestive…..

et la piñata, bien sûr, sur laquelle se sont acharnés petits, jeunes et moins jeunes, au rythme des cloches d’un troupeau de vaches venues assister au spectacle.7




L’occasion de créer un « noyau » d’amis décidés à se revoir, à ancrer la délégation pyrénéenne et à l’amplifier pour créer d’autres événements, la prochaine fois dans les Landes ou au pays Basque, selon affinités et disponibilités.

Bernard Tomianka

 Options :