L'adoption en ColombiePrésentation APAECActualité des délégations régionalesActions APAECA découvrir...

 
Actualité des délégations régionales
Publié le 01-10-2014

Retour sur la fête APAEC Grand Est le dimanche 7 septembre 2014


Source : www.apaec.org  ( tous droits réservés )


 Options :  

APAEC Grand-Est : un clin d’œil ensoleillé de DOMMARTEMONT !


Retour sur notre rencontre annuelle qui s’est déroulée cette année à DOMMARTEMONT, tout à côté de NANCY. Nous étions une quinze de familles venues de la Moselle, Meuthe-et-Moselle, d’Alsace, de la Haute-Saône et de Belfort !  Et en prime, notre amie Aline MORIAU, déléguée APAEC, est venue nous rendre visite pour notre plus grand plaisir !

La parole est donnée aux participants pour nous conter cette journée.


Juana (54) tout d’abord, nous livre son ressenti : « J’avoue que ma fille Valentine n’était pas très emballée à l’idée de participer à cette journée car elle craignait qu’il n’y ait que de jeunes enfants. En effet, peu d’adolescents étaient présents. « J’aurais pas dû venir » dira-t-elle. Mais lors du repas, nous étions entourées de deux couples très sympathiques. La discussion s’est établie et le sourire de Valentine est revenu peu à peu. Tout en discutant, nous étions surpris et amusés de constater bien des similitudes dans les réactions et comportements de nos deux enfants respectifs pourtant par ailleurs si différents. Ensuite ce fût le moment clé de toutes les fêtes APAEC, les témoignages.


Valentine est soudain bien attentive. David et Véronique, spécialement venus de Belfort, nous ont fait part avec tendresse et authenticité de leur rencontre avec leur fils Yeyson, petit jeune homme de déjà 9 ans. Les démarches ayant abouties particulièrement vite, le couple n’avait pas eu le temps d’apprendre quelques bases en espagnol, ce qui peut sembler très handicapant à la rencontre d’un enfant grand. Cependant, la communication s’est établie sans trop de problèmes par d’autres moyens (regards, gestes, jeux …) et Yeyson les a beaucoup aidés. Une fois rentrés en France, l’apprentissage de la langue n’a pris que quelques mois.
J’ai été particulièrement touchée par le souvenir encore douloureux pour Véronique du rejet total de Yeyson à son égard, transporté sans doute par la colère et par la peur de l’inconnu. Heureusement aujourd’hui les choses se sont bien arrangées : mère et fils sont parvenus à s’adopter mutuellement.
Contrairement à ce qui se dit souvent à l’APAEC, David estime que son fils n’était pas du tout préparé à son départ. Pourquoi devrait-il quitter « su madre substituta », quitter la Colombie ? Pourquoi devrait-il partir avec des gens qu’il ne connait pas ? Ma fille, adoptée à l’âge de 7 ans, elle non plus n’était pas prête à tout cela.

Le second témoignage était celui de Mireille et Yannick. Avec énormément d’émotion et une tendre fierté, ils nous ont fait part du retour en Colombie de leur petite Jennie, adoptée très jeune à l’âge d’un an. Ma fille Valentine est impressionnée par la détermination de cette fillette qui ne cesse de poser des tas de questions sur son pays et sa famille de naissance et qui très jeune aspire si fort à retourner en Colombie dans l’espoir d’y trouver quelques réponses. C’est à l’âge de 8 ans que ses parents, sans craintes aucunes, l’accompagnent dans son voyage. Ils nous racontent comment dans son village natal, décidée, elle ouvre sans peur les portes de sa maison natale pour enfin rencontrer une partie de sa famille d’origine et surtout sa sœur ainée avec qui, bien sûr, elle garde contact aujourd’hui, deux ans plus tard. Si cette fois-là elle n’a pas pu rencontrer sa mère de naissance, la petite Jennie semble maintenant apaisée et les questionnements ont cessé. Valentine a feuilleté avec beaucoup d’intérêt le petit album photo du voyage de Jennie, curieuse de revoir les rues, les maisons et les visages de Colombie. Elle souhaite mais appréhende à la fois de retourner elle aussi dans son pays, de revoir les endroits et les personnes qu’elle garde à sa façon en sa mémoire.


 J’ai eu grand plaisir aussi à retrouver Aline, toujours fidèle, toujours aussi jeune et pimpante. Elle m’avait tant aidée lors de la préparation de mon dossier. Merci encore et encore Aline de m’avoir soutenue dans cette démarche qui du coup ne m’avait pas parue si compliquée !


Ce serait bien dommage si ces instants d’intenses partages devaient s’arrêter faute de pouvoir réunir suffisamment de familles pour perpétuer nos petites fêtes de chaleureuses rencontres annuelles APAEC. Alors revenez nombreux ! »

Pour Odile (57), « ce fut une journée très conviviale. On a toujours plaisir à revoir les familles connues, à rencontrer de nouvelles personnes, échanger sur des retours d'expérience. Le témoignage sur la recherche des origines nous a particulièrement touché : par la description des moments forts mais aussi  parce qu'on se projette en tant que parents adoptifs.


Les garçons également ont pris plaisir à cette rencontre, occasion pour eux de créer des liens qui peut-êre perdureront. Pour Axel  « c'était trop rigolo quand Pipo nous appelait les cornichons et qu'il jonglait là où il n'avait pas le droit ». Il a également apprécié la piñata. Quant à Hugo, il a aimé la partie de foot avec les garçons et a trouvé l'animateur sympa surtout pour ses blagues ».






Véronique, David et Yeyson (90) participaient quant à eux à leur première journée APAEC. 

« Nous pensons que ces instants de partages sont très importants  et très utiles car cela nous permet de mieux comprendre certaines situations que nous vivons, les comportements et réactions de notre enfant, sa petite enfance, même si chaque histoire est différente. Nous avons pu échanger sur les difficultés liées à l’adolescence et nous réalisons que nous ne sommes pas les seuls à vivre des situations difficiles, des conflits, à faire face au marchandage et à la ténacité de nos enfants. 
Nous avons apprécié l’atelier sur le thème de la communication bienveillante parents-enfants  et avons trouvé très bien les jeux de rôles .Nous disposons désormais de bons outils pour apprendre à dédramatiser les instants conflictuels  et à garder notre énergie car il faut bien dire que nos enfants ne nous ménagent pas, ce sont des ADOS ! Notre fils Yeyson a bien aimé cette journée et nous avons tous apprécié le spectacle de Pipo le clown».

Un petit mot de Sandra et Yannick (68), actuellement en liste d’attente : « Merci pour cette superbe journée enrichissante, avec des personnes adorables qui ont su de suite nous mettre à l'aise ».
Sophie BONVALOT nous a proposé un atelier sur la communication bienveillante entre parents et enfants pour nous amener à prendre conscience de notre façon de parler et des conséquences sur les sentiments et émotions des enfants. Sa présentation des outils pouvant aider à l’accueil des sentiments pénibles des enfants fut suivie d’une mise en pratique.


Cette journée se voulait conviviale et festive. Nos enfants sont partis de leur côté à l’assaut des terrains de sport afin de taper dans le ballon, encadrés par Samuel, un sympathique animateur. D’autres se sont livrés à la création de bracelets, atelier animé par Justine qui se fit une joie de maquiller également nos petits pirates ! Après un goûter bien mérité pour nos footballeurs, nous nous sommes tous retrouvés pour le spectacle de Pipo le clown, profitant encore de cette belle journée estivale ! Tradition oblige, pas question de se quitter sans notre traditionnelle piñata aux couleurs de la Colombie….

    

Du soleil, des rires, de la tendresse, de l’émotion, voici les ingrédients de cette rencontre 2014 qui avait cependant un petit goût pigmenté par quelques douleurs…. En effet, malgré mon souhait le plus cher de passer cette belle journée en votre compagnie, j’ai dû m’éclipser brusquement dès l’apéritif sans pouvoir déguster le guacamole. Prise  soudainement de violents maux de tête, ma journée s’est transformée en une cavalcade effrénée dans les rues de Nancy en quête d’un médecin  d’un apothicaire pour me soulager, entraînant dans mon sillage Lucile, métamorphosée en pompier de service. J’ai tout de même pu rejoindre toute l’équipe en fin d’après-midi  et rire de bon cœur avec les « Cornichons et Caramels » sous le regard tendre et amusé de Pipo le clown…

Un appel est lancé à tous nos adhérents du Grand-Est : nous recherchons une salle avec un terrain de jeux dans un autre département pour nos prochaines rencontres APAEC !  N’hésitez pas à me contacter pour me faire part de vos suggestions.

Rumeur : J’ai ouï-dire que nos enfants, ravis semble-t-il de se rencontrer, se seraient quittés en promettant de se revoir à FRAISPERTUIS…. Promis les enfants, rendez-vous en 2015 dans le parc d’attraction vosgien de FRAISPERTUIS !


Enfin, je tiens à remercier chaleureusement les bénévoles  qui m’entourent lors de l’organisation de nos rencontres. J’ai la chance d’avoir à mes côtés une équipe sympathique et efficace  sans qui la fête ne pourrait être aussi belle !


A  Lucile, Nubia, Sébastien, Aline, Justine, Isabelle, Magalie et Jean-Paul, je dis Merci.























A tous, je vous donne rendez-vous en 2015 pour d’autres belles rencontres !


Laurence FRANCOIS-ANDRE – Déléguée APAEC Grand-Est –  laurence-francois@bbox.fr




 Options :  

 

Commentaires Je réagis >>